suivez-nous :

Berlinale et EFM 2020

C’est cette semaine que s’est déroulé le European Film Market (EFM) en parallèle de la Berlinale, l’un des principaux festival international de film en Europe. Et c’est dimanche que se termine la Berlinale avec l’annonce de son palmarès. Véritable concentré de créateurs, de création cinématographique ou de série en ce début d’année à Berlin, c’est l’occasion pour MovnLit’ de faire un petit focus sur cet événement.

Un peu d'histoire​

La Berlinale

L’Internationale Filmfestspiele Berlin, ou Berlinale, est un festival de cinéma compétitif créé en 1951 au début de la guerre froide. A cette époque, il s’agit d’en faire une « représentation du monde libre ». Il compte parmi l’un des principaux festival d’Europe avec Cannes et Venise. Sa spécificité est qu’il se déroule en février et débute donc l’année. Le meilleur film de la compétition international est récompensé par l’Ours d’Or. Les autres prix sont l’Ours d’Argent pour la meilleure réalisation, le meilleur acteur, ainsi que la meilleure actrice et enfin le Grand Prix du Jury.

L’Internationale Filmfestspiele Berlin, ou Berlinale, est un festival de cinéma compétitif créé en 1951 au début de la guerre froide. A cette époque, il s’agit d’en faire une « représentation du monde libre ». Il compte parmi l’un des principaux festival d’Europe avec Cannes et Venise. Sa spécificité est qu’il se déroule en février et débute donc l’année. Le meilleur film de la compétition international est récompensé par l’Ours d’Or. Les autres prix sont l’Ours d’Argent pour la meilleure réalisation, le meilleur acteur, ainsi que la meilleure actrice et enfin le Grand Prix du Jury.

European Film Market (EFM)​

Au-delà de la compétition pour les longs métrages, se tiennent des sections parallèles. dont une compétition de courts métrages, des rétrospectives, des rencontres, des tables rondes, des panorama, un forum, une Berlinale spéciale pour les séries. On y retrouve aussi bien des productions indépendantes que des plus grandes structures. Puis, à destination des professionnels se tient un marché du film Européen (EFM).

L’EFM regroupe producteurs, acheteurs, agents commerciaux, distributeurs et financiers du monde entier autour de plus de 200 stands pendant huit jours. Il s’agit du premier marché du film de l’année et annonce donc la tendance à venir. L’EFM se positionne comme un marché du film et de contenu audiovisuel mais sert aussi de baromètre en tant que plateforme d’innovation et de changements de l’industrie cinématographique.

Quelques chiffres de la 70è édition

  • 18 films en compétition dont un documentaire
  • 342 films dans la programmation de la Berlinale 2020
  • 71 pays représentés dont l’Argentine, le Belarus, le Chili, l’Egypte, la Grèce, l’Inde, le Maroc, la Norvège, le Qatar, l’Afrique du Sud, Taiwan ou l’Uruguay…
  • 38,7% de réalisatrices et 51,6% de réalisateurs dans la programmation globale du festival
  • 30,4% de femmes réalisatrices et 69,6% de réalisateurs en compétition
  • 6 femmes ont reçu l’Ours d’Or contre 57 hommes depuis les débuts
  • Affluence du public + de 272 000 tickets vendus à mi-chemin de l’édition

L'édition 2020

Un jury sous la présidence de Jeremy Irons

C’est seulement depuis 1956 que la compétition est présidée par un jury international composé de personnalités du monde du cinéma et des arts et de la culture en général. Pour l’anecdote, en 1970, le jury a démissionné par suite de polémiques et aucune récompense n’avait été distribuée.

Pour la Berlinale 2020, c’est Jeremy Irons qui officie en tant que Président du jury. Les autres membres du Jury sont l’actrice Bérénice Bejo, la productrice Bettina Brokemper, la réalisatrice Annemarie Jacir, le dramaturge et réalisateur Kenneth Lonergan, l’acteur Luca Marinelli et le réalisateur Kleber Mendonça Filho.

C’est ce jury qui a décidé de l’attribution de l’Ours d’Or et des Ours d’Argent. A deux jours de la remise des prix, les pronostics citaient First Cow de Kelly Reichardt et Ondine de Christian Petzold qui revenaient le plus souvent pour l’Ours d’Or.

Bande annonce First Cow (A24)

Bande annonce Ondine (Les films du Losange)

Le palmarès définitif est attribué à :

Ours d’or : Sheytan vojud nadarad (There Is No Evil) de l’Iranien Mohammad Rasoulof

Grand Prix du Jury : Never Rarely Sometimes Always de Eliza Hittman (États-Unis).

Ours d’argent pour la réalisation : le cinéaste sud-coréen Hong Sangsoo pour Domangchin yeoja (The Woman Who Ran)

Comédienne : Paula Beer dans le film allemand Undine, de Christian Petzold.

Comédien : Elio Germano dans le long-métrage italien Volevo nascondermi (Hidden Away) de Giorgio Diritti.

Ours d’argent du scénario : les frères italiens Fabio & Damiano D’Innocenzo pour Favolacce (Bad Tales).

Ours d’argent pour la contribution artistique : Jürgen Jürges pour DAU. Natasha, d’Ilya Khrzhanovskiy et Jekaterina Oertel.

Ours d’argent, spécial 70ème édition de la Berlinale : Effacer l’historique de Benoît Delépine et Gustave Kervern

L'EFM et quelques rumeurs d'adaptations​

Cette année, lors du marché du film européen, il y a eu quelques annonces concernant des adaptations littéraires parmi lesquelles :

L’adaptation de The Good Nurse de Charles Graeber qui est en développement depuis 2016 aurait dans les rôles principaux Jessica Chastain et Eddie Redmayne. Le film est produit par Darren Aronofsky. L’histoire s’intéresse à Charles Cullen, infirmier et tueur en série (il aurait assassiné plus de 300 patients) aux Etats-Unis.

Le thriller Remote Control adaptation du roman de Mark Burnell qui en a aussi écrit le script, verra Gerard Butler endosser le rôle d’un ancien correspondant de guerre devenu consultant en sécurité. Il découvrira qu’il est au cœur d’un complot mondial et poursuivi par une organisation secrète.

En production aussi un autre film d’action et thriller avec Liam Neeson Memory sous la direction de Martin Campbell. C’est l’adaptation américaine du film néerlandais La Mémoire du tueur sorti en 2003. Ce film est à la base adapté du polar belge De Zaak Alzheimer écrit par Jef Geeraerts. Dans la version américaine de Memory, on suivra Neeson, assassin professionnel qui présente les premiers symptômes d’Alzheimer. Il deviendra lui-même une cible lorsqu’il refusera de terminer un contrat pour une dangereuse organisation criminelle. Il aura aussi à ses trousses, le FBI.

Affiche du film de 2003, livre de Jef Geeraerts, Liam Neeson

L’adaptation au cinéma du best-seller finlandais Quand les colombes disparurent de Sofi Oksanen serait en cours d’écriture. L’histoire se déroule en Estonie et relate les errances de l’Histoire : occupation, résistance, collaboration durant la seconde guerre mondiale au travers les vies de Edgar et Juudit.

Puis, Olivia Wilde en tant que réalisatrice, ce serait pour bientôt avec le film Perfect. Ce film est l’adaptation des mémoires Landing on my feet, A diary of dreams de Kerri Strug consacrée championne olympique en gymnastique aux JO d’Atlanta de 1996.

Et pour terminer … des idées lecture​

Quelques inspirations à lire grâce à la sélection officielle de la Berlinale 2020

BERLIN ALEXANDERPLATZ

Berlin Alexanderplatz, film allemand réalisé par Burhan Qurbani, adaptation du roman d’Alfred Döblin paru en 1929

FIRST COW​

First Cow western américain adapté du roman The Half-Life de Jonathan Raymond, réalisé par Kelly Reichard.

MY SALINGER YEAR​

My Salinger Year drame biographique canado-irlandais réalisé par Philippe Falardeau d’après l’œuvre de Joanna Rakoff

POLICE

Police avec Omar Sy et Virginie Efira d’après le roman de Hugo Boris et réalisé par Anne Fontaine.

>> Cette année, c’est Helen Mirren qui a reçu un Ours d’or d’honneur pour l’ensemble de sa carrière. Retrouvez quelques extraits de sa carrière sous forme d’adaptations littéraires (bientôt) ici

Helen Mirren et son Ours d'Or d'honneur
Télécharger le PDF
Partagez sur :Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *