suivez-nous :

Un pont vers le Japon

C’est de passage l’an dernier à Paris Manga, au détour d’un stand, que j’ai découvert les Editions d’Est en Ouest qui nous permettent une véritable plongée dans la littérature contemporaine japonaise. Isabelle Nishikawa, éditrice, ouvre le bal des portraits que nous retrouverons de temps en temps sur MovnLit’ et je l’en remercie. Partons à sa rencontre…

Portrait d'Isabelle

Un profil littéraire

Isabelle est une littéraire avec les études qui vont avec : licence de Lettres Modernes à Saint-Quentin-en-Yveline, master de Langue Française à la Sorbonne (sémantique, sémiologie etc.) puis un échange avec l’université de York à Toronto pour étudier notamment la littérature québécoise. Son souhait, être éditrice, par chance elle rencontre un éditeur spécialisé dans la francophonie (Les Editions du GREF) sur le campus bilingue de Glendon qui la prend sous son aile.

Isabelle Nishikawa à Paris Manga 2019

C’est donc tout naturellement que de retour en France, elle enchaîne sur un master professionnel des métiers du livres et de l’édition à Rennes. Elle adore ! Et elle trouve deux stages : l’un dans une petit maison d’édition spécialisée, l’autre chez Héloïse d’Ormesson où elle apprend beaucoup. Elle cherche alors un poste en maison d’édition sans succès. Elle décide alors de PARTIR.

Une histoire japonaise

Son rêve c’était New York mais ce sera finalement le Japon, « un peu par hasard », encouragée par une camarade. Isabelle atterrit à Kyoto et loge en colocation avec une japonaise bilingue, rencontrée auparavant en France, qui y fait ses études.
Munie d’un visa vacances travail, Isabelle travaille en tant que plongeuse serveuse mais aussi prof de français. Et elle adore. Elle décide alors de passer un master de FLE par correspondance. S’en est suivi une période de vie japonaise, véritable parenthèse dans son aventure d’édition. Isabelle enseigne : en cours privé, en école, par skype et à l’université. Elle suit elle-même des cours intensifs de japonais et d’ikebana. Puis, c’est la rencontre avec son futur mari, grâce à qui elle a pu ouvrir sa propre maison d’édition japonaise.

Les Editions d'Est en Ouest et ses adaptations littéraires

La ligne éditoriale

Isabelle entend parler de Karasu, une maison d’édition spécialisée dans le polar japonais qui a mis la clef sous la porte. L’aventure des Editions d’Est en Ouest peut commencer : des contacts et des conseils auprès d’une amie et elle se lance dans la littérature japonaise contemporaine. Son objectif principal étant de proposer une littérature japonaise différente, variée et actuelle, afin d’élargir la connaissance de la culture japonaise en France qui lui semblait occultée par fantasy, la pop culture et le manga. Dès le premier titre de la collection « Polar », Requiem à huis clos, Isabelle travaille avec le soutien du Bureau des Copyrights Français de Tokyo, dont sa directrice, la traductrice Corinne Quentin, l’a guidée dans ses débuts. Le deuxième titre de son catalogue sera Le Meurtre d’Alice, traduit par Alice Hureau, et dont la thématique plus « fantastique » s’inscrit dans l’univers fascinant de Lewis Caroll.

Deux récits adaptés

Suivront des titres qui ont été adaptés en film, le premier s’intitule Creepy de Yutaka Maekawa (portrait à gauche) traduit par Sylvain Cardonnel. Il s’agit d’un thriller psychologique glaçant qui a reçu le Prix Jeune Talent du Suspens en 2011. Un best-seller au Japon.

A gauche, portrait de l’auteur Yutaka Maekawa 
© Yutaka Kondo

Pour le deuxième récit adapté, Josée, le tigre et les poissons, c’est une rencontre avec Janina Tomimoto, spécialiste de Seiko Tanabe, auteure majeure d’Osaka et décédée l’année dernière, qui permet à Isabelle de créer une deuxième collection « Nouvelles ». Le recueil de neuf nouvelles de Seiko Tanabe a pour cadre le Kansai – principalement Ôsaka mais aussi Kôbe ou Kyôto – et nous parle d’amour. Interdites, insolites, cachées, rêvées, des amours qui se soucient peu des règles sociales du Japon de l’époque.

Enfin, chut… il parait qu’un nouveau titre adapté en film se prépare cette année… et celui-ci parle de neige.

Où retrouver Isabelle ?

Dates à retenir

Vous pourrez la retrouver sur le stand des Editions d’Est en Ouest lors de festivals littéraires ou en lien avec le Japon. Elle était notamment présente le week-end dernier au Japan Tours Festival.

Commander les livres

C’est possible dans toutes les bonnes librairies ou sur commande internet, en librairie, et sur le site web des Editions d’est en ouest. Tous les titres existent aussi en ebook sauf Le Meurtre d’Alice.

Via les réseaux sociaux

Retrouvez les Editions d’Est en Ouest sur instagram, twitter et facebook.

Et pour terminer, des idées films et lecture

3 idées grâce à Isabelle et ses publications

CREEPY

L’adaptation : Le film a été réalisé par Kiyoshi Kurosawa, réalisateur connu en France (Cure, Tokyo Sonata, Kaïro). Il a été présenté hors-compétition à la Berlinale 2016 et est sorti en France en 2017 (Eurozoom production).

L’histoire : Takakura est un ancien détective qui reprend du service pour se pencher sur le cas d’une famille disparue il y a six ans. Mais des ressemblances entre certains éléments du dossier et son voisin Nishino le troublent…

Voir la bande annonce (VOST) :

Bande annonce Creepy (VOST)

JOSEE, THE TIGER AND FISHES

L’adaptation : Le film est tiré de la nouvelle éponyme et date de 2003 réalisé par Isshin Inudo. Il n’a pas été produit en France, mais il y a des sous titres en anglais (Josee, the tiger and fishes et en japonais Joze to tora to sakana tachi).

L’histoire : Tsuneo entend parler au travail d’une vieille dame qui promène un landeau au contenu mystérieux… Par hasard, il découvre qu’il s’agit en fait d’une jeune fille paraplégique nommée Kumiko mais qui se fait appeler Josée. Leur relation sera faite d’amour et d’amitié.

Voir la bande annonce (VO) :

Bande annonce Josee, the tiger and the fish (VO)

Une prometteuse adaptation en anime sortira cet été 2020 au Japon.

Isabelle répond au questionnaire MovnLit’

Son coup de coeur de tous les temps

En fait, deux films adaptés par Stanley Kubrick… La nouvelle rêvée / Eyes Wide Shut et L’orange mécanique.

La nouvelle rêvée : Arthur Schnitzler (auteur) / Stanley Kubrick (réalisateur)

Orange Mécanique : Anthony Burgess (auteur) / Stanley Kubrick (réalisateur)

Son coup de coeur le plus récent

Au-revoir là-haut de Pierre Lemaître suivi de l’affiche du film réalisé par Albert Dupontel

Son ou ses coup.s de cœur d’œuvres japonaises

Dragon Ball de Toriyama / adaptation en animée 1986-1989

La ballade de l’impossible : Haruki Murakami (auteur) / Tran Anh Hung (réalisateur)

>> Si le portrait d’Isabelle vous a plu, celui de Melina devrait vous plaire

Télécharger le PDF
Partagez sur :Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *